L'Art Contemporain au Mémorial Acte | Simon N'Jami

Présenté par le Mémorial Acte

Se connaître soi-même

 

« Le temps demeure le même parce que le passé est un ancien avenir et un présent récent, le présent un passé prochain et un avenir récent, l'avenir enfin un présent et même un passé à venir, c'est-à-dire parce que chaque dimension du temps est traitée ou visée comme autre chose qu'elle-même, c'est-à-dire, enfin, parce que il y a au cœur du temps un regard (...). (Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, Paris, Gallimard, 1945)  Dans cet aller-retour permanent qui nous enjoint à ne jamais envisager le temps dans une dimension unique, Maurice Merleau insiste sur l’importance de ce regard qui est ce qui forge le rapport intime que nous entretenons chacun avec l’histoire ou l’actualité. Et c’est ce même regard particulier qui nous aide dans notre tentative de répondre à ces quelques questions fondamentales : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? La constitution de la première collection d’art contemporain du Mémorial Acte a été élaborée dans une volonté, si ce n’est de répondre, du moins de donner quelques éléments de réponses aux visiteurs. Nous avons voulu affirmer cette évidence : le passé comme l’avenir lisent à l’aune du présent et des actes que nous accomplissons. Ainsi, peut-être aurons-nous la capacité de nous conformer à cette phrase de Socrate que l’on pouvait lire, il y a bien longtemps, sur le frontispice du temple de Delphes : Connais-toi toi-même.

Simon Njami